AccueilFinanceQuels sont les NFT les plus vendus en 2021 et populaires en...

Quels sont les NFT les plus vendus en 2021 et populaires en 2022

Créateurs NFT les plus vendus en 2021

Les NFT, ou jetons non fongibles, sont des œuvres d’art imprimées sur la blockchain. Et dotées de codes de cryptage uniques permettant de vérifier leur authenticité et leur propriété. Un NFT peut être une œuvre d’art numérique, une chanson ou un album entier. Même les créateurs de mode se lancent dans l’engouement pour les NFT.

De Fewocious, 18 ans, à José Delbo, 87 ans, des artistes de tous âges et du monde entier s’emparent du monde de l’art cryptographique. Plus de 509 000 œuvres d’art NFT ont été vendues au cours d’un seul mois « Mars 2021 ». Cela pour un total de plus de 85 millions de dollars de ventes. Pour célébrer les records et les réalisations de l’écosystème NFT. Nous avons dressé une liste des 13 plus grandes ventes de 2021.

Beeple

Mike Winkelmann, dont le nom d’artiste est Beeple, est en tête de la liste des artistes NFT les plus vendus. Suite à une vente aux enchères historique avec la maison d’enchères Christie’s. Adjugée pour 69 346 250 dollars, l’œuvre intitulée « Everydays : The First 5000 Days », a été largement responsable de la couverture médiatique des ventes NFT. Cela a également marqué la première fois qu’une maison de vente aux enchères établie a vendu du crypto art. Et a accepté les crypto-monnaies comme paiement.

Avec 1346 pièces vendues, les pièces de Beeple s’élèvent en moyenne à 108 003,66 dollars chacune. Il publie également des créations numériques quotidiennes sur son Instagram. Où sa série « Everydays » se poursuit. Ses pièces sont très réalistes mais absurdes, représentant tout. Et des formes et des paysages numériques aux illustrations politiques grotesques.

NFT PAK

L’anonyme Pak est l’un des plus grands mystères de l’espace NFT. Que ce soit à titre individuel ou collectif, Pak produit des œuvres numériques depuis deux décennies. Avec un nombre impressionnant de 7889 œuvres vendues, d’une valeur moyenne de 7 222,84 $ chacune. L’artiste est reconnu par certains des plus grands noms de la technologie dans le monde, notamment Elon Musk.

Dessins monochromes

Le travail de Pak se caractérise principalement par des dessins monochromes aux formes géométriques. « Metarift« , l’œuvre la plus vendue de Pak (1 930 366,62 dollars), représente une structure à six sphères entourées de ce qui semble être une bande à quatre arêtes. Tout au long de la vidéo de 12 secondes, les deux structures tournent à l’opposé l’une de l’autre. Avec une teinte métallique mettant en évidence les différentes nuances des matériaux. Pak s’est également associé récemment avec la grande maison de vente aux enchères Sotheby’s pour une maison de vente aux enchères NFT mondiale appelée « Metaverse ».

XCOPY00 et ses NFT

Xcopy, artiste numérique basé à Londres et passionné de crypto-monnaie, a vendu 1 914 œuvres d’art NFT. Explorant les thèmes de la mort, de la dystopie et de l’apathie, les œuvres d’art de XCopy présentent des boucles visuelles déformées et des avertissements d’imagerie clignotante. Car ses œuvres comportent presque toujours une sorte de motif lumineux clignotant.

Avec une moyenne de 7 222,84 $ par œuvre, la vente la plus élevée enregistrée par XCopy est celle de « Some A**hole », qui a atteint 5 119 491 $. La pièce représente un portrait gribouillé du personnage principal, vêtu d’un costume-cravate et arborant des yeux tout droit sortis d’un cauchemar, griffés aux orbites.

HACKATAO

Les crypto-artistes OG Hackatao arrivent en tête des ventes avec un total de 2 253 œuvres vendues à une moyenne de 13 984,38 $ la pièce. Nommé « hack », pour le plaisir d’aller sous la peau et de découvrir ce qu’il y a à l’intérieur. Et « Tao », pour le Ying et le Yang, Hackatao explore les questions de société, d’environnement, d’humanité et de crypto.

La pièce la plus vendue du duo italien, « Flood », met en scène une géante nue animée, tatouée de la tête aux pieds de messages de peur et de stress. Notamment « réveillez-vous humains » et « vérité », alors qu’elle se tient debout avec juste la tête hors de l’eau dans une métropole inondée. L’œuvre, vendue 998 282,50 dollars, met l’accent sur l’adaptation au changement climatique, rappelant que tout n’est pas complètement numérique.

FEWOCIOUS

L’artiste adolescent Fewocious mène une renaissance de la NFT. Ce jeune homme de 18 ans est un artiste numérique pop surréaliste qui a pris d’assaut le monde des NFT et des crypto-monnaies. Avec plus de 100 000 followers sur Instagram et Twitter, le jeune artiste a vendu un total de 3 189 pièces NFT, d’une valeur moyenne de 8 426,94 $ chacune.

Sa vente la plus élevée, une pièce intitulée « Nice to Meet You, I’m Mr. MiSUNDERSTOOD », représente un personnage qui sanglote. Apparemment tiré d’une émission pour enfants, alors que des swatches colorés entourent son corps. Chaque pièce est conçue différemment, avec des touches de couleurs et des segments monochromes. Et les fleurs et les nuages créés rappellent un diorama de CM1, réalisé avec une boîte à chaussures et beaucoup de papier ciré brillant. L’œuvre est accompagnée d’une toile de 30×30 pouces, de peinture à l’huile et de vernis brillant. Actuellement, Fewocious travaille sur une collection de vêtements et  » quelques autres projets « .

TREVOR JONES

Né au Canada et basé en Écosse, l’artiste Trevor Jones est « absolument fasciné » par le lien entre l’art et la technologie. L’artiste visuel a commencé à travailler sur toile avant de faire la transition vers les codes QR et la réalité augmentée. Après avoir acheté son premier bitcoin en 2017, Jones a été inspiré par le pouvoir de la crypto technologie et son intersection avec l’art. Ayant vendu un total de 5 286 œuvres d’art d’une valeur moyenne de 4 035,58 dollars chacune, Jones a collaboré avec certains des plus grands noms de la NFT.

Oeuvre la plus vendue

Son œuvre la plus vendue, « Genesis », est une collaboration avec le dessinateur de bandes dessinées argentin José Delbo, qui a peint et animé le dessin de Batman. « The Bitcoin Angel » est son œuvre solo la plus vendue. Cette peinture à l’huile sur toile représente deux statues de marbre devant un bitcoin en or, et s’est vendue 188 888,00 $.

Jones travaille actuellement sur un projet de six mois de peintures à grande échelle et de NFT dont la sortie est prévue en août et septembre, et ne produit donc rien pour le moment. Sa précédente collection « Bitcoin Angel » est disponible sur le marché secondaire.

MAD DOG JONES

L’artiste d’origine canadienne qui se fait appeler Mad Dog Jones est dynamique, adoptif et surréaliste. Combinant musique et art, Mad Dog Jones a vendu 1 590 œuvres NFT, pour un prix moyen de 11 634,50 $ la pièce.

L’œuvre la plus vendue de Jones, « Replicator », est une boucle de 50 secondes d’une scène dessinée d’une photocopieuse de bureau. Située quelque part dans une grande ville. La photocopieuse, accompagnée de quelques lumières auto-régulatrices et d’un chat ronronnant sur le sol, se réveille. Puis accomplit une tâche donnée et se rendort, avant de se réveiller à nouveau. Expliquée comme une « histoire à travers le temps », la pièce a été vendue pour 4 144 000,00 $ le 23 avril 2021.

JOSE DELBO

Plus connu pour son travail sur Wonder Woman, Captain Planet et Little Lulu, l’artiste argentin José Delbo a sorti son premier NFT en juillet 2020. La bande dessinée originale de 43 pages « Death » s’est vendue 642,14 $. Depuis, il a vendu 4 674 œuvres d’une valeur moyenne de 3 295,83 $ chacune.

« Genesis », l’œuvre la plus vendue de Delbo avec 553 169,65 dollars, est une collaboration avec Trevor Jones. Delbo a dessiné Batman, et Jones a peint et animé l’œuvre. Montrant l’évolution de l’art, du croquis au crayon à l’huile sur toile, Batman émerge, regardant directement le spectateur. Avant qu’il ne dise quoi que ce soit, l’œuvre est repeinte en blanc, et tout recommence.

SLIMESUNDAY

Mike Parisella, dont le nom d’artiste est SlimeSunday, est un artiste de collage numérique basé à Boston, MA. Repoussant constamment les limites de ce qui est accepté dans les médias grand public. L’exploration par SlimeSunday de sujets bizarres érotiques lui a valu plus de 500 000 followers sur Instagram. À ce jour, il a vendu un total de 6 790 œuvres d’art NFT.

Un atiste NFT parmis les gros producteur

Avec une moyenne de 3 299,01 dollars par pièce, SlimeSunday s’est également fait un nom aux côtés du producteur de musique électronique et artiste NFT 3lau, créant le duo ssx3lau. Sa pièce la plus vendue est « Gunky’s Uprising« , une collaboration avec 3lau pour laquelle il a fourni les visuels. Bien que le monde voit principalement ses créations numériques en deux dimensions. Les compétences de SlimeSunday en matière d’animation sont mises en évidence par les collaborations avec ssx3lau. Le morceau solo le plus vendu de SlimeSunday, « The Process », montre son processus de collage numérique, accompagné de la musique de 3lau.

VIDEODROME

Robbie Barrat, plus connu sous le nom de VideoDrome, est peut-être l’une des histoires les plus intéressantes de cette liste. Bien qu’il occupe actuellement la 10e place des ventes de tous les temps pour les NFT. Il refuse de s’engager sur le marché, déclarant sur Twitter en avril 2021 : « Je ne prévois pas de faire d’autres [NFT] tant que les aspects environnementaux, spéculatifs de l’espace ne changeront pas (si jamais ils changent) ».

Cependant, comme c’est le cas pour de nombreux artistes. Cela n’a fait que rendre ceux qui ont été vendus encore plus désirables. Seules 41 œuvres ont été vendues sous le nom de VideoDrome. Pour un montant moyen impressionnant de 331 264,33 dollars par œuvre. La pièce qui a obtenu le prix le plus élevé est « AI Generated Landscape Painting #2 », qui a rapporté 1 336 187,70 dollars.

Espérons que l’environnement changera bientôt suffisamment pour que Barrat revienne sur la plateforme.

WHISBE

L’artiste de rue et plasticien anonyme WhIsBe a transformé sa série iconique Vandal Gummy Bear en NFT. Les adorables sucreries sont juxtaposées à un fond de photo d’identité judiciaire. Alors que les installations physiques de WhIsBe présentent principalement un ours en gélatine rouge. Ses NFT jouent avec la couleur et la texture de l’ours et du fond de la photo d’identité judiciaire. WhIsBe a vendu 1 650 NFT à un prix moyen de 4 507,38 dollars par vente.

Le surnom de l’artiste, un raccourci pour « Qu’est-ce que la beauté », encourage les spectateurs à réfléchir à leurs propres critiques des institutions problématiques. Son œuvre la plus importante, « Not Forgotten, But Gone », a été vendue 1 000 000,00 $ en mars 2021. De plus, la vidéo de 16 secondes montre l’apparent squelette doré d’un ours en guimauve, tenant toujours la plaque de la prison. Mais enfermé dans une cage qui rappelle étrangement l’exposition d’un beau musée.

MICAH JOHNSON

Ce joueur de la Major League Baseball devenu artiste est entré dans l’espace NFT avec Aku. The Moon God, une série de sculptures et d’art numérique représentant un jeune garçon noir portant un chapeau d’astronaute. En effet, avec 1 534 ventes au total. Johnson est rapidement devenu l’un des noms les plus reconnaissables du secteur. Si la valeur moyenne de ses pièces est de 2 244,55 dollars, sa vente la plus élevée a atteint 996 887,50 dollars.

Contrairement à la plupart de ses homologues NFT, tous les NFT de Johnson sont accompagnés d’une sculpture physique. L’une de ses ventes les plus importantes, « The Vault », comprend une sculpture d’Aku. Enfermé dans un coffre-fort physique à la galerie Art Angels de Miami, le propriétaire du NFT a un accès exclusif au coffre-fort à température contrôlée, et peut revendre les droits de visite à tout moment.

Johnson se surpasse également pour son travail dans les NFT, leur donnant souvent un impact sur le monde réel. Son œuvre la plus vendue, intitulée « ˈSÄ-V(Ə-)RƏN-TĒ ». Cela permettra au spectateur de verser des bitcoins à deux jeunes enfants de la communauté noire. Dans l’espoir de les envoyer à l’école et de leur offrir une meilleure éducation.

3LAU

Le DJ et aficionado de la fintech Justin Blau, qui se fait appeler 3LAU, sort de la musique électronique depuis 2011, apparaissant à EDC Vegas, Electric Zoo, Lollapalooza et plus encore. 3lAU a également été un croyant précoce dans la crypto et la blockchain. Et est maintenant l’un des principaux noms du mouvement NFT. Ayant vendu 6 479 œuvres d’art à ce jour, d’une valeur moyenne de 1 527,61 dollars chacune. 3LAU a commencé à publier sa musique sous forme de NFT presque exclusivement.

Sa pièce la plus vendue, « Gunky’s Uprising« , est une collaboration avec le directeur artistique SlimeSunday et s’est vendue 1 333 333,33 $. La chanson de 3 minutes est accompagnée des visuels de SlimeSunday, et a été vendue sous leur nom commun – SSX3LAU. 3LAU a également lancé le premier festival de musique alimenté par blockchain en 2018.

Les plus lus